user_mobilelogo

Le GRAPH sur Twitter

Le jury du Prix GRAPH s’est réuni le 15 juin 2021 pour délibérer et déterminer quels seraient les mémoires de la promotion EDH « Nicole Girard-Mangin » 2019-2020, qui seraient primés.

8 mémoires étaient soumis cette année au jury, intéressant 3 champs différents de management. Les 7 membres du jury sont pour cette année :

  • Véronique Desjardins, Directrice Générale du CHU de Rouen
  • Aurélie Dossier, Directrice des Affaires Financières et du Contrôle de Gestion du CHU de Rouen
  • Emmanuèle Jeandet-Mengual, ancienne Présidente du Conseil de Surveillance du CHU de Rouen
  • Olivier Langlois, Vice-Président de la CME du CHU de Rouen
  • David Mallet, Directeur de la Recherche Clinique et de l’Innovation du CHU de Rouen
  • Loic Marpeau, ancien Président de CME du CHU de Rouen, PU-PH en gynécologie obstétrique
  • Loïc Ricour, Responsable du Pôle Santé du Défenseur des Droits.

Les trois thématiques managériales traitées par les huit mémoires concernaient :

  1. L’approche patient avec deux mémoires présentés :
  • Patient, un métier à l’hôpital ? reconnaissance et intégration des patients partenaires à l’hôpital, à partir de l’expérience des Hospices Civils de Lyon – Augustin SOREL
  • Concilier prise de rendez-vous en ligne et protection des données personnelles : éléments d’éclairage à l’appui des travaux conduits au CH de Vitré – Emilie POIRET
  1. La Fonction finances, au travers de son impact managérial avec trois mémoires :
  • La fonction finance au sein des GHT : l’intégration est-elle possible ? – Mickaël VANHERSECKE
  • La communauté psychiatrique de territoire et le projet territorial de santé mentale, des outils au service d’un management territorial stratégique et opérationnel des acteurs de santé mentale, l’exemple du Loiret – Camille MARTIN
  • Préparer FIDES-Séjours : une opportunité managériale, l’exemple du CH d’Avignon – Wielfried GUIOL
  1. Une thématique tournant autour des organisations hospitalières avec trois mémoires également :
  • La prise en compte des transversalités dans les organisations des centres hospitaliers, l’exemple de l’élaboration du projet d’établissement – Steven BOBE
  • L’opportunité de construire un plateau d’imagerie médicale mutualisé (P.I.M.M.), l’exemple du CHRU de Tours – Sarah BODDY
  • L’élaboration et la mise en place d’un schéma directeur immobilier : l’exemple du CHU de Nice – Vincent POGGI

Parmi ces huit mémoires, trois ont plus particulièrement retenu l’attention du jury et ont été classés de la façon suivante :

  • le meilleur mémoire qui se verra attribuer un prix de 3.000 €, est « concilier prise de rendez-vous en ligne et protection des données personnelles » d’Emilie POIRET,
  • le deuxième meilleur mémoire avec l’attribution d’un prix de 2.000 €, est « la fonction finance au sein des GHT » de Mickaël VANHERSECKE,
  • et le troisième meilleur mémoire avec l’attribution d’un prix de 1.000 €, est « le Pôle d’Imagerie Médicale » de Sarah BODDY.

Il s’avère que le classement des trois meilleurs mémoires illustre chacune des trois thématiques proposées cette année au jury du Prix GRAPH.

Le mémoire de Mme Emilie POIRET « concilier prise de rendez-vous en ligne et protection des données personnelles » a été jugé très pertinent en terme de choix de sujet puisqu’il s’agit d’une thématique émergente liée aux menaces pesant sur les établissements de santé, en termes d’anonymisation, de risque de ré-identification, de mésusage des données des patients, de cyberattaques, etc…

L’exposé de la problématique a été apprécié comme excellent, ainsi que l’analyse du contexte réglementaire. L’analyse des menaces et des risques du panier de service et le choix d’options proposé par Doctolib ont été jugés bien documentés et surtout apportant des informations utiles, à l’heure où Doctolib connait un essor fulgurant.

Le traitement du sujet a été jugé très pertinent puisque s’appuyant sur le recoupement d’informations issues des constats et des résultats des entretiens avec les acteurs impliqués.

La rédaction rend le mémoire très agréable à lire et la recommandation du jury est de diffuser le mémoire à l’ensemble des directions d’établissements et pas seulement aux DSI.

Ce mémoire a également été jugé utile pour la sensibilisation du corps médical avec une reproductibilité +++, car représentant un RETEX essentiel pour les décideurs porteurs de projets liés au système d’information.

En synthèse, l’enquête réalisée par Emilie POIRET est fouillée, l’analyse réalisée très fine et le plaisir à lire le mémoire évident. Le sujet est donc bien saisi, bien rédigé et amène à une prise de conscience qui, malgré tout, laisse en suspens une question qui est de savoir ce que l’on peut faire dorénavant en la matière, face à la difficulté à concilier la prise de rendez-vous en ligne et la production des données personnelles, tel que le décline le prestataire Doctolib.

***

Le deuxième prix est attribué à Mickaël VANHERSECKE pour son mémoire sur le thème de » la fonction finance au sein des GHT : l’intégration est-elle possible ? »

La question posée est totalement d’actualité mais difficile à traiter. Il s’agit de savoir pourquoi rechercher une intégration au GHT et quelle plus-value celle-ci apporte.

L’analyse du sujet a été jugée comme tout à fait fine et démontrant de bonnes compétences techniques du candidat. La rédaction rend très clair l’exposé et témoigne d’une lucidité certaine sur les limites de l’exercice que représenterait l’intégration de la fonction finance au sein des GHT.

L’intérêt du mémoire repose également sur les préconisations proposées qui ont été jugées réalistes du fait d’une re-contextualisation qui rend possible une reproductibilité.

En commentaire général, il s’agit d’un mémoire solide très structuré et approfondi. La limite relevée par le jury est qu’il n’y a encore pas de recul sur les préconisations proposées par Mickaël VANHERSECKE.

Par ailleurs la modestie du rédacteur qui reconnait les limites du travail qu’il a réalisé, ainsi que l’équilibre d’ensemble du mémoire, ont amené le jury à classer ce mémoire en deuxième position.

***

Le troisième prix est attribué à Sarah BODDY « sur l’opportunité de construire un plateau d’imagerie médicale mutualisé (P.I.M.M.) l’exemple du CHRU de Tours ».

Le modèle de P.I.M.M. n’est pas tout à fait récent, mais le mémoire s’est attaché à explorer les différentes voies de coopération territoriale en matière d’imagerie et à illustrer, par ailleurs, la complexité de la décision hospitalière au travers de l’étude réalisée.

Le mémoire est très complet dans son analyse du sujet, sans toutefois noyer le lecteur sous des détails inutiles. A ce titre, il est très utile à lire pour qui envisagerait un projet de P.I.M.M. à l’échelon du territoire desservi par l’établissement dans lequel il exerce.

Très bien écrit et pédagogique, il a été retenu par le jury pour la bonne illustration qu’il réalise de la complexité de décision pour un manageur hospitalier, même s’il n’apporte pas, du fait de la durée du stage, de réponse définitive à la création ou non d’un P.I.M.M. dans le GHT dont le CHU de Tours est l’établissement support.